Biographie

MARCO CALLIARI est né au Québec, mais il n’a jamais oublié ses racines italiennes. En grandissant dans sa famiglia,  il a été entouré des mélodies de l’opéra, jusqu’à 14 ans, où il a commencé à suivre un son très différent : sauvage, criant, heavy métal! C’est à ce moment qu’il fonde, avec ses amis, un des groupes métal les plus intéressants du Québec, « Anonymus ». En 2006, après plus de 15 ans et cinq albums solides, Marco termine cette aventure musicale importante pour se consacrer entièrement sur sa propre carrière solo grandissante, qu’il a débutée en 2003.

Son premier album de composition, Che La Vita, se veut festif et touche ce qui peut être appelé la Musique du Monde, le Jazz manouche, avec un  soupçon de poésie. Toutes les paroles et la musique sont écrites par Marco – le tout en italien. Che La Vita s’est vendu à plus de 25 000 copies dans un environnement principalement francophone.

Après ce grand succès, Marco a enregistré son deuxième album solo Mia Dolce Vita, dans lequel il interprète ses propres versions de chansons italiennes traditionnelles, y compris L’italiano, Bella Ciao et L’Americano. Sorti en novembre 2006, l’album, jusqu’à présent, s’est écoulé à plus de 40 000 copies au Québec. Le réputé DJ québécois MC Mario lance son remix d’une interprétation de Marco Calliari de « L’Americano » (Mia Dolce Vita). Succès de l’été 2010 sur les radios, dans les clubs et suscitant un vif intérêt à l’international, en Grande Bretagne et en Allemagne, le remix du clip compte à ce jour plus de 1 500 000 visionnements sur YouTube!

Faisant plusieurs aller-retour en Europe chaque année ; Italie, France, Suisse et Belgique ;  aux États-unis et au Canada, Marco Calliari trouve l’inspiration pour son troisième album. En février 2009, il va s’enfermer dans un chalet d’ancien gardien de phare, à Cap D’espoir, en Gaspésie. Il s’y consacre à l’écriture et la composition de son troisième album Al Faro Est, 2010.

Pour chacun de ces 3 albums, Marco Calliari était parmi les nominés du Gala de l’ADISQ en 2005, 2008 et 2011 dans la catégorie « Album de l’année – Musique du Monde ». Marco est en nomination en 2012 – « Artiste québécois de l’année – Interprétation autres langues ».

Au Québec l’été 2008 a vu Marco animer la soirée de gala d’ouverture des Francofolies de Montréal avec une variété d’artistes invités, retransmise en direct sur TV5 Monde. Il a aussi été invité à participer à un spectacle très spécial, aux côtés de certains des plus grands artistes du Québec, devant des dignitaires et un auditoire de presque un million de personnes, pour les célébrations du 400ème anniversaire de la Ville de Québec!  L’été 2011 fût haut en couleurs avec plusieurs festivals importants. Notamment, le réputé Festival International de Jazz de Montréal et le très couru Festival d’été de Québec, où il a su rassembler et faire danser plus de 70 000 personnes avec des performances endiablées.

En 2011, il présente son spectacle à New York et il fait un malheur auprès des acheteurs de talents réunis pour l’APAP – l’un des plus importants événements du genre au monde.  Ce passage extrêmement remarqué lui donne l’opportunité d’offrir des spectacles à Madison (World Music Festival), Milwaukee (Global Union) et Chicago (WMF).  Il monte également sur les planches du Folk Festival de Winnipeg et de Regina où, encore une fois, les spectateurs, organisateurs et diffuseurs tombent sous le charme de son énergie. Et  les projets d’y retourner se concrétisent en 2012 : New York, Johnson, VT et Troy pour les USA. Calgary, Oxbow, Joussard dans l’ouest canadien où la magie festive de Marco Calliari a encore fait son œuvre ! L’aventure se poursuit en 2013 à Fallon (Nevada), Lafayette (Louisiane) pour les USA et Hinton (Alberta) dans les rocheuses canadiennes.

Marco sort un nouvel album en septembre 2013, MI RICORDO. « Mi Ricordo veut dire « Je me souviens » en Italien. Marco se souvient qu’il est fils d’immigrés italiens et qu’il porte en lui cette dualité culturelle entre le Québec et l’Italie. Il embrasse ces deux cultures avec un enthousiasme contagieux. Toujours avec l’esprit festif qui fait la marque de Marco Calliari, il a su s’approprier parmi les plus belles chansons du Québec, qu’il chante… en italien ! Comme Ayoye – Offenbach, Julie – Les Colocs, Lindberg de Robert Charlebois et plein d’autres surprises  de Paul Piché, La Bolduc, Richard Desjardins, Diane Dufresne. Pour l’interprétation de la chanson « Lindberg », Louise Forestier s’est jointe à Marco afin de créer une version bilingue franco-italienne. Reconnaître ses grands succès qui nous ont marqués, mais chantés en italien est un exercice surprenant ! Après plus de 200 spectacles, et ce travers le monde, le spectacle Mi Ricordo mis en scène par Michel Faubert connait toujours un vif succès.

En 2016, Marco plonge dans un projet qui amènera son public à le découvrir sous un autre angle. Alors que l’on connait l’artiste pour sa capacité à faire lever et danser toutes les foules, c’est tout en douceur qu’il réussit, cette fois-ci, à émouvoir son public. Le projet One Night consiste en un spectacle essentiellement composé de balades qui met définitivement en valeur l’authenticité et l’intensité de Marco. En mars dernier, il s’entoure de 7 talentueux musiciens pour monter avec lui sur les planches du Club Dix30 à Brossard et profite de la soirée pour y enregistrer un CD/DVD qu’il lance à l’automne suivant. Empreint d’émotions, ce dernier album regroupe de grands classiques italiens, des succès de ses précédents albums et même de nouvelles chansons en français laissant présager un nouveau projet francophone…

Actif sur scène, mais également impliqué dans sa communauté, Marco est porte-parole pour de nombreux événements et organismes tels que la semaine italienne de Montréal, le concours MusiQualité, le parrainage civique et il est l’un des ambassadeurs du 10e anniversaire de diversité artistique Montréal. Il prend également part au Téléradiothon de la Ressource Du Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine en tant que performeur et animateur en 2015-2016.

De plus, Marco assure l’animation, et ce en français, en anglais et en italien, d’une quotidienne radiophonique sur les ondes de CFMB 1280am, la radio italienne de Montréal, dont la portée s’étant à travers le Québec.